Imprimer cet article Imprimer cet article

Guide interculturel (Brésil, Chine, Inde) pour une mission française en sécurité aéronautique

jeudi 17 juillet 2014
Par Benjamin PELLETIER

Le mastère spécialisé SDAI

Depuis 2012, je suis responsable d’un module de 21h sur le management interculturel pour le mastère spécialisé Stratégie et Développement d’Affaires Internationales (SDAI) supervisé à la fois par l’Ecole Centrale Paris et l’EMLYON Business School. Une majorité des étudiants a déjà une formation d’ingénieurs avant d’intégrer ce mastère.

Le cours a pour objectif d’orienter le regard des étudiants vers la dimension culturelle des enjeux économiques, industriels, techniques. Ils sont donc amenés à faire des travaux de groupe pour intégrer cette dimension dans des études de cas très opérationnelles.

Avec l’accord de l’encadrement du mastère et des étudiants auteurs de l’étude, je vous invite à prendre connaissance de l’un de ces travaux de cette année. Au préalable, voici quelques informations sur le sujet (fictif mais réaliste) et les contraintes.

Contexte du sujet

Un organisme français en charge de la réglementation et de la supervision de la sécurité aérienne a pris connaissance de différents appels d’offre d’expertise provenant de pays émergents (Brésil, Chine, Inde) souhaitant mettre à niveau leur gestion de la sécurité aérienne. Une équipe française va donc se déplacer dans ces trois pays pour faire valoir l’offre française.

Sujet

Vous faites un guide interculturel à destination de cette équipe française afin qu’elle prenne rapidement connaissance des éléments clés concernant:

  • un état des lieux des compagnies aériennes locales de ces trois pays,
  • une synthèse des événements aéronautiques où la sécurité a été défaillante dans ces pays,
  • des recommandations et conseils sur le comportement et les impairs à ne pas commettre pour la mission qui va se rendre dans ces trois pays.

Contraintes

  • Le dossier doit comprendre un executive summary: une fiche synthétique d’une seule page qui permet de prendre rapidement connaissance de l’essentiel de vos recommandations et analyses. Le dossier développe ces dernières sur 20 pages maximum.
  • Il fallait impérativement identifier des sources variées et procéder à un entretien avec au moins un expert.
  • La mise en forme de l’information est un facteur majeur dans la notation.

La difficulté de ce sujet tenait à l’étendue océanique des contextes culturels en question (Brésil, Chine, Inde) et au défi de récupérer de l’information sur le domaine aéronautique de ces pays. Il fallait s’en tenir à l’essentiel pour informer rapidement une équipe française ne connaissant rien à ces pays.

Le groupe d’étudiants a remarquablement relevé le défi : Rémy Charreyre, Jérôme Delgorgue, Robin Denis, Yannick Hélouët, Pierre Montfort et Alexandre Patoux. Je les remercie pour leur implication dans ce travail et le sérieux avec lequel ils ont abordé le sujet.

Vous pouvez donc accéder à leur dossier en cliquant ci-dessous et faire part de vos remarques en commentaire ou via le formulaire contact (je ferai suivre vos messages aux étudiants) :

Quelques suggestions de lecture:

Tags: , , ,

3 commentaires sur “Guide interculturel (Brésil, Chine, Inde) pour une mission française en sécurité aéronautique”

  1. LE FLOCH

    Intéressant dossier …….avec une grosse lacune cependant s’agissant de la sécurité aérienne dans les 3 pays comparés.
    la lacune c’est la fonction régulatrice de l’état dans un domaine régalien la sécurité des personnes survolées. (j’oublie volontairement les passagers car le passager est par essence volontaire a vouloir voyager en avion a de rares exceptions prés).

    En chine il n’y a pas de compagnies « low costs » . Cela traduit de la part des autorités chinoises une volonté revendiquée de ne pas laisser le « marché » dicter sa loi puisque le transport aérien s’inscrit dans un domaine ou s’exerce une fonction régalienne de l’état.

    La chine n’est pas un pays avec une culture aéronautique contrairement au Bresil et a l’Inde et pourtant le niveau de sécurité du transport aérien est bien supérieur.

    #6317
  2. Benjamin PELLETIER

    Merci pour la précision sur le rôle de l’Etat. Le sujet était centré sur les relations interculturelles, et les étudiants ne devaient donner qu’un aperçu du contexte local aéronautique.

    Il y aurait sur ce rôle une intéressante comparative à mener…

    #6319
  3. LE FLOCH

    je pense que le rapport a l’état et a ses représentants les plus prégnants (armée, police,santé) est un élément « structurant » de la culture d’un pays. Si le rôle de l’état n’était pas « accepté » par le peuple chinois la puissance de l’économie chinoise serait elle identique a ce qu’elle est aujourd’hui ? les russes dont on a pu penser qu’ils étaient en train de s’affranchir du « joug » de l’état depuis 20 ans donne l’impression de retourner vers un état central fort. la culture serait étrangère a cette dimension ?

    #6322

Laisser un commentaire

*



Newsletter

Comme plus de 1500 abonnés, recevez directement le dernier article publié!

Ce travail et ces partages ont votre soutien?

Pourquoi? Voyez ici!

Articles les plus consultés

Archives


Pour toute reproduction contactez l'auteur de ce site.
© 2009-2016 www.gestion-des-risques-interculturels.com